Les compétences pour les doubles transitions, une priorité de la présidence tchèque de l’UE

Par - Le 10 août 2022.

Le développement des compétences pour s’adapter aux circonstances changeantes, y compris les transitions verte et numérique, fait partie des priorités de la présidence tchèque de l’UE du second semestre 2022.

Dans le cadre de la priorité « Résilience stratégique de l’économie européenne », la présidence indique que « les transitions verte et numérique doivent être mises en œuvre de manière à promouvoir la convergence vers les régions les plus avancées ».

Elle souligne la « nécessité de soutenir le développement des compétences des Européens afin qu’ils puissent s’adapter à des circonstances changeantes, ce qui est une condition préalable à la compétitivité mondiale de l’UE », et ce grâce aux « politiques d’investissement de l’UE, en particulier la politique de cohésion ».

Parmi les autres priorités de la présidence tchèque en matière d’éducation et de marché du travail :

  • Le 30 juin 2022, la Commission européenne a adopté une proposition de recommandation du Conseil sur les parcours de réussite scolaire. La recommandation sera discutée et adoptée pendant la présidence tchèque, selon son programme, et elle se concentrera « sur les compétences de base, sur l’augmentation du nombre de jeunes qui terminent l’enseignement secondaire et sur la réduction du décrochage scolaire, qui sont des sujets cruciaux pour le développement futur de l’espace européen de l’éducation.
  • Afin d’activer toutes les ressources humaines disponibles sur un marché du travail en rapide évolution, la présidence « soutiendra la mise en œuvre d’outils efficaces pour l’intégration des personnes handicapées sur le marché du travail, les politiques d’apprentissage tout au long de la vie et l’orientation professionnelle par le biais d’une éducation de qualité et de services publics de l’emploi, la mise en œuvre du paquet de mesures en faveur des personnes handicapées et de l’intégration sur le marché du travail, le plan d’action pour soutenir l’économie sociale et les recommandations de la Commission sur des mesures actives efficaces sur le marché du travail, y compris l’augmentation de la flexibilité du marché du travail.
  • En ce qui concerne l’éducation numérique, l’infrastructure numérique, l’entrepreneuriat numérique et la numérisation du secteur public, la présidence prévoit de conclure un accord sur les objectifs numériques pour 2030 et la mise en place d’un mécanisme de coopération entre les États membres et la Commission européenne pour un processus de transition numérique réussi (programme politique de la décennie numérique).

Source : Cedefop, 28 juillet 2022

Logo Euroguidance Cette page bénéficie d’un financement de la Commission européenne dans le cadre du réseau Euroguidance

Centre Inffo vous conseille également

Digiforma