Le digital learning pour former aux hard skills

On savait que le digital learning permettait de renforcer le niveau des salariés en langues ou d’initier à des compétences précises. Mais il peut aussi former aux hard skills – les compétences métier – et il présente même de nombreux atouts.

Par - Le 22 septembre 2021.

Qu’il s’agisse de marketing, de droit, de comptabilité, de communication, d’informatique, de sécurité, de conformité bancaire ou de pharmacovigilance, le digital learning s’impose de plus en plus dans la formation des salariés.

Choisir les bons outils

Classes virtuelles, vidéos, quiz… pour former aux hard skills, les grands classiques du digital learning sont pertinents. “Les serious games, les plateaux de jeux en 2D permettent de casser la linéarité des parcours de formation en lançant des défis. Les jeux en 3D assurent aussi aux stagiaires une meilleure immersion dans une problématique”, indiquait Boris Massoutier, responsable du pôle droit et chiffres au sein du groupe Abilways, lors d’un débat organisé en juin par le groupe de formation Demos, “Les Genius du digital learning”. Quant à la réalité augmentée, elle est idéale pour comprendre le fonctionnement d’une machine-outil, conceptualiser un chantier ou préparer des salariés à une intervention dans un environnement à risques.

Faire intervenir des experts

Grâce aux vidéos et aux podcasts, de plus en plus utilisés dans le monde de la formation en ligne, des interviews d’experts permettent de faire le point sur une question d’actualité. Les éditions augmentées prolongent la lecture d’un livre écrit par un spécialiste et encouragent le débat. “Dans le cadre des formations en ligne, les apprenants peuvent générer eux-mêmes des contenus qu’ils partagent avec leurs collègues via des podcasts ou des tutos très simples à élaborer. Et là, tout le monde est gagnant”, explique Virginie Jaulin, co-fondatrice de Tips n’Learn.

Aborder les notions les plus complexes

Les sujets les plus arides – ce n’est pas ce qui manque dans les domaines des applications informatiques, de la réglementation, de la sécurité, etc. – peuvent être abordés grâce au digital learning. “Lors de la création de modules de formation, il est possible de faire travailler ensemble un storyteller [créateur de récit], un expert de la gamification, et un concepteur afin de rendre les apprentissages plaisants, même sur des sujets ardus”, ajoute Virginie Jaulin. Le secret, c’est aussi de créer des micro-contenus qui demandent aux stagiaires de produire un effort sur une courte durée et d’accompagner leur travail de mémorisation.

FORMER DES ÉQUIPES ENTIÈRES
Grâce au digital learning, il est possible de former l’ensemble des membres d’une équipe, et non quelques privilégiés. Or, “c’est le développement des compétences d’équipes entières qui rend les entreprises performantes”, souligne Mathieu Heidsick, directeur commercial d’Xperteam. Il permet aussi de renforcer la cohésion d’équipes amenées à travailler sur des sites différents.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur