Photo d'étudiants Creapole à Make ICI Montreuil © Creapole

Des étudiants Creapole à Make ICI Montreuil © Creapole

Make Ici conclut un partenariat formation avec Creapole

Accès aux parc machines, proximité avec des professionnels expérimentés, échanges entre générations… : les tiers-lieux ont beaucoup à offrir aux organismes de formation. Le partenariat conclu entre le tiers-lieu Make Ici et l’organisme de formation Creapole témoigne d’une perméabilité croissante des acteurs.

Par - Le 06 janvier 2023.

Depuis septembre 2022, les étudiants Creapole de deuxième et troisième année de la section Design produit et innovation et ceux de troisième et quatrième année de la section Art Design et nouveau luxe ont un accès privilégié à Make Ici Montreuil (notre article). Pour le tiers-lieu comme pour l’organisme de formation, ce partenariat conclu pour une durée de trois ans est une première. « Nous avions jusqu’ici beaucoup d’écoles qui fréquentent le tiers-lieu, mais sur une base ponctuelle », explique Xavier Modin, responsable des partenariats Make Ici.

Des interactions positives

Avec cet accord, non seulement les étudiants accèdent à un parc de machines supérieur à celui dont ils disposent dans leurs locaux parisiens de la rue de Rivoli, mais aussi, et peut-être surtout, ils bénéficient ainsi d’interactions avec les 70 artisans professionnels en résidence à Make Ici Montreuil. Comme l’explique Xavier Modin, les rencontres sont d’abord facilitées par des événements formels, qui peuvent par exemple permettre de mieux connaitre les métiers de l’artisanat et les savoir-faire associés. Pour les étudiants, c’est également l’opportunité de présenter leurs projets en cours et de s’enrichir du retour de professionnels expérimentés. Et pour ces derniers, c’est l’occasion de partager les connaissances très pointues des étudiants sur des logiciels de conception 3D, qu’ils n’ont pas toujours eu l’occasion de croiser eux-mêmes durant leur propre cursus. Autre avantage pointé par Xavier Modin : « les artisans ont la maîtrise des savoir-faire métier mais ne sont pas toujours à l’aise pour intégrer les dernières tendances dans leurs projets, les étudiants peuvent les y aider… » À la manière de l’ancien contrat de génération, c’est ainsi une relation donnant-donnant qui se crée à la faveur du rapprochement du monde de la formation et du monde du travail.

Encourager l’informel

Au-delà des temps de rencontres formels planifiés à raison d’une demi-journée hebdomadaire, « l’idée du partenariat est aussi de tisser des ponts et d’inciter les étudiants à assouvir par eux-mêmes leur curiosité », complète Xavier Modin. Ils bénéficient pour cela d’un accès libre au tiers-lieu du lundi au vendredi, de 9h à 20h. Ils peuvent alors utiliser à loisir les machines (fraiseuses CNC, imprimantes 3D) pour réaliser leurs projets personnels et études de cas, et solliciter les résidents permanents pour échanger. Une démarche pas toujours évidente pour les plus réservés, mais qui n’en constitue pas moins l’un des objectifs forts du partenariat.

Transition écologique

Pour le responsable des partenariats Make Ici, des « externalités positives » sont aussi à remarquer : « les écoles de design sont de plus en plus nombreuses, pourquoi ne pas partager davantage les ressources déjà existantes sur le territoire plutôt que chacun ne s’équipe d’un parc de machines qui seront sous-utilisées », interroge-t-il.

Initiée sur le site de Montreuil, Make Ici entend bien étendre cette nouvelle démarche partenariale à ses autres sites, présents (Marseille, Nantes, Wasquehal) et à venir (implantation à Tours et Lormes en 2023).

Centre Inffo vous conseille également