Édito de juillet-août 2022 – Innovateurs : faites du bruit !

Par définition en phase de démarrage, les start-ups peuvent avoir du mal à valoriser leur offre. Centre Inffo leur ouvre un espace pour gagner en visibilité et échanger.

Par - Le 25 juillet 2022.

Riche actualité innovation pour Centre Inffo en cette période estivale. Côté site, c’est le lancement d’une nouvelle rubrique Innovation / Start-up qui fait la une. Avec cette première version, nous vous donnons à voir des start-ups de la Villa Bonne nouvelle, le lab Innovation RH du groupe Orange. L’occasion, pour certaines d’entre elles, de vous faire découvrir et tester leurs applications originales. Dès l’automne, suivra une nouvelle sélection de start-ups innovantes dans le champ de la formation professionnelle, du développement des compétences et de l’accompagnement, de l’IA aux pédagogies alternatives en passant par les solutions digitales de VR ou de serious game. À découvrir ici : centre-inffo.fr/innovation-start-up

Et pour en savoir plus sur la Villa Bonne Nouvelle, rendez-vous en septembre dans le n° 1037 de notre magazine Inffo Formation et en vidéo sur notre chaîne Youtube : dossier À la une dans le magazine et Regards croisés en vidéo !

e-Formation Centre Inffo

Côté formation, Centre Inffo ouvre son premier module de formation 100 % asynchrone avec un parcours dédié aux actions de formation en situation de travail : Conditions de réussite pour tout projet d’Afest en entreprise. Entièrement à distance, le dispositif prévoit un accompagnement individualisé pendant toute la durée de la formation. La durée forfaitaire estimée est de 3 heures sur 1 mois maximum, avec entrées et sorties permanentes à compter du 1er juillet 2022.  Un nouveau module consacré au paysage de la certification professionnelle sera ouvert en octobre 2022.

Métiers du numérique & formation

Côté politique, le deuxième mandat d’Emmanuel Macron est l’occasion pour le Gouvernement de ré-affirmer sa quête du plein emploi. À cet égard, la Première ministre Élisabeth Borne a profité de sa déclaration de politique générale pour afficher un certain fléchage de l’effort formation : « former un million de jeunes dans les métiers d’avenir, dont la moitié dans le numérique. » De quoi faciliter les recrutements des edtech ?

Quand on parle de formation aux métiers du numérique, c’est aussi l’occasion de rappeler qu’il s’agit là de l’un des domaines les plus disruptés ces dernières années. De Microsoft à Apple en passant par Meta ou Amazon, on connaît par exemple les partenariats multiples de Simplon avec les grands acteurs de la tech. Ces alliances montrent à la fois comment le secteur privé soutient le développement de son marché et comment un opérateur de formation œuvre pour une plus grande accessibilité du secteur à des publics longtemps tenus à l’écart.

Il y a bien sûr aussi le cas de l’École 42, fondée en 2013 par Xavier Niel et des cadres d’Epitech. En tant qu’innovation sociale fondée sur la critique de l’enseignement public, 42 est depuis sa création objet de débats permanents. Pour ceux qui profiteront de l’été pour faire une pause réflexion, pourquoi ne pas s’intéresser aux travaux des sociologues Camille Dupuy et François Sarfati, qui viennent de publier les résultats d’une enquête équilibrée sur l’école des geeks : Gouverner par l’emploi. Une histoire de l’école 42[ 1 ]PUF, 238 p., mai 2022.. Envie d’en savoir plus avant de vous lancer dans la lecture ? France Culture y a consacré un numéro de son émission Être et Savoir, accessible en podcast :

Bel été à tous, on se retrouve en septembre !

Notes   [ + ]

1. PUF, 238 p., mai 2022.

Centre Inffo vous conseille également