Certifications professionnelles : conseils et outil pour éviter les informations trompeuses

Pour de nombreux jeunes et actifs, le choix de formations non reconnues par l’État peut s’expliquer par le manque d’information. Pourtant pour se repérer face à la multitude d’offres proposées par les prestataires de formation, des solutions existent. Quelles sont-elles et quel outil solliciter ?

Par - Le 17 novembre 2021.

Qu’ils soient engagés dans un projet de reconversion professionnelle ou simplement dans le cheminement des études initiales, les ambiguïtés entretenues par certains prestataires sur la qualité de leurs offres trompent plus d’un. Comment se repérer ?

L’attitude à avoir

Afin de vérifier qu’une formation débouche bien sur une certification reconnue par l’État, le bon réflexe consiste à se servir des plaquettes d’information produites par les organismes de formation. Non pas pour se limiter aux vocables « certifié », « reconnu » apposés aux côtés des certifications décrites, mais pour identifier des informations importantes telles que : l’intitulé de la formation (ceci, parce qu’un organisme peut avoir une partie de ses certifications reconnues et d’autres pas), le nom de l’organisme formateur et, si disponible, le code de la certification. Ces informations sont essentielles pour optimiser l’utilisation d’une plateforme permettant de se repérer gratuitement en ligne : le RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles).

Que contient le RNCP ?

Cette plateforme recense tous les diplômes, titres professionnels et certificats de qualification professionnelle reconnus par l’État. Elle est gérée par France compétences et présente notamment les objectifs et le contexte de la certification, les compétences qui sont censées être acquises en fin de parcours ainsi que le ou les secteurs d’activités dans lesquelles elles pourraient s’insérer. Sa bonne utilisation permet de se donner toutes les chances d’éviter les informations trompeuses. Pour rappel, un contrat d’apprentissage n’est valide que si le diplôme visé y est inscrit.

Comment l’utiliser ?

En se servant des informations indiquées plus haut, il faut utiliser la barre de recherche sur l’interface de la plateforme. À cette étape, l’objectif est de vérifier que :

  • La certification professionnelle est bien enregistrée car cela lui donne la valeur du cachet étatique sur le marché du travail et par conséquent, un gage de qualité.
  • La certification est bien en cours de validité parce que la reconnaissance que confère l’État, à travers France compétences doit être renouvelée au moins tous les cinq ans.
  • L’organisme est bien habilité pour préparer à l’acquisition de la certification en question parce que c’est le seul gage que la formation est réalisée sous le contrôle du certificateur.
ALLER PLUS LOIN
France compétences – Votre futur diplôme est-il reconnu par l’État ?
www.francecompetences.fr/fiche/votre-futur-diplome-est-il-reconnu-par-letat/

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur