La formation en situation de travail, facteur d’innovation dans les entreprises du numérique

Selon une étude du Céreq, les entreprises du numérique les plus innovantes recourent volontiers à la formation en situation de travail pour former leurs salariés hautement qualifiés.

Par - Le 04 mai 2022.

Au chapitre des idées reçues, la formation en situation de travail (FEST) ne serait qu’une formation sur le tas délivrée en juste-à-temps à un public faiblement qualifié. Une étude du Céreq signée Patrick Rousset vient montrer que les entreprises de la branche du numérique y voient un « mode majeur » pour la formation de leurs salariés. Pour ces employeurs d’une main-d’œuvre hautement qualifiée, la FEST et l’autoformation apparaissent à la fois comme une réponse à leurs besoins continus de mise à jour des compétences et comme un facteur d’innovation.

Acquisition de compétences tacites

Selon l’auteur, l’importance du recours à la FEST dans les entreprises du numérique ne signifie pas un désintérêt pour le niveau de formation initiale, qui reste très élevé dans le secteur avec une majorité d’ingénieurs. Pour autant et bien qu’indispensables au recrutement, les connaissances « explicites » – formalisées, codifiées ou normalisées -, ne suffisent pas au salarié en poste. Elles doivent être complétées par des compétences « tacites », qui s’acquièrent elles dans l’action et au sein de collectifs de travail. C.Q.F.D. : la formation initiale fournit le socle théorique, la FEST apporte la valeur ajoutée de l’expérience.

Des modalités de formation complémentaires

Deuxième enseignement de l’étude, les entreprises innovantes du numérique abordent davantage que les autres la formation « comme un levier au service de l’innovation. » En fonction des objectifs, le choix de la modalité diffère : e-learning dans une perspective de normalisation par rapport à l’écosystème international, séminaires dans une logique de normalisation interne, FEST pour l’acquisition des connaissances tacites.

« La probabilité qu’une entreprise soit innovante est doublée lorsqu’elle déclare développer des formations en situation de travail, triplée lorsqu’elle a en plus recours à des formateurs internes »

Là où la FEST est valorisée pour sa dimension sociale, l’autoformation est également prisée des entreprises innovantes pour sa propension à favoriser la prise d’initiatives individuelles. A noter aussi que les choix des modalités de construction et d’entretien de la compétence ne sont pas seulement guidés par le souci de l’efficacité pédagogique mais participent également de l’attractivité de l’entreprise. Plus une entreprise est innovante, plus elle panache les différentes modalités de formation.

Centre Inffo vous conseille également