SNCF Réseau revoit totalement son système de formation

SNCF Réseau crée actuellement une université des métiers à laquelle elle consacre 90 millions d’euros. Décidée en juillet 2018, elle disposera de trois centres de formations situés à Nanterre (92), Saint-Priest près de Lyon, et Bègles près de Bordeaux.

Par - Le 08 juillet 2019.

 

Déjà opérationnel, le centre de Nanterre sera agrandi et modernisé d’ici à fin 2020. Les deux autres ouvriront fin 2021. Ils proposeront l’hébergement et la restauration.

Poids de la formation initiale

L’université est également un « processus de transformation totale du système de formation », précise Georges Ichkanian, directeur général adjoint des ressources humaines. SNCF Réseau est un établissement public à caractère industriel et commercial (Epic) qui gère l’infrastructure ferroviaire française. Il emploie 53 000 salariés et en recrute 2 000 chaque année. Faute de trouver à l’extérieur les compétences dont il a besoin, SNCF Réseau a créé de longue date son propre système de formation. Il y consacre 7,6 % de sa masse salariale pour 122 000 stages chaque année et 2,6 millions d’heures dans 600 formations et 160 métiers différents. La moitié du budget formation de SNCF Réseau est consacrée à la formation initiale. Un technicien en signalisation électrique sorti de l’école doit, par exemple, suivre 24 mois de formation supplémentaire avant de prendre son poste.

Actuellement, ces formations sont dispensées dans de multiples petits centres mono-spécialisés répartis sur le territoire. « Un opérateur qui travaille en Île-de-France doit suivre plusieurs formations en province », illustre Georges Ichkanian. Les trois futurs campus multi-spécialisés remplaceront ces centres avec cinq objectif : « Maintenir le niveau d’excellence des agents ; anticiper l’impact des nouvelles technologies ; développer la polyvalence des opérateurs ; augmenter la performance de SNCF Réseau en faisant circuler davantage de trains ; être attractif en prévision de recrutements sous statut de contractuels en 2020 », détaille le DGRH adjoint.

Refonte en blocs de compétences

La transformation du système de formation de SNCF Réseau devra permettre de « passer d’une formation initiale pour la vie à une formation modulaire : la bonne formation au bon moment », selon Georges Ichkanian. L’idée est de réduire le poids des formations initiales. La formation de deux ans du technicien en signalisation serait ainsi remplacée par plusieurs formations courtes. Les progrès des apprenants seront mesurés au fil de l’eau. Préalablement, il a fallu refondre la grille de compétences afin de diviser les 60 grands cursus de formation initiale en blocs. Ce chantier est en cours et doit aboutir en même temps que l’ouverture des campus.

De nouvelles méthodes pédagogiques seront introduites. La formation à distance sera développée avec l’objectif que 30 % de la formation initiale soit réalisée selon cette modalité en 2021. Le recours au digital sera renforcé : utilisation de la réalité virtuelle et augmentée (apprentissage des différentes formes d’attaches d’une traverse grâce à un film) ; serious games (par exemple pour apprendre les règles de déplacements sécurisés des piétons) ; médias ; communautés apprenantes.

 

Centre Inffo vous conseille également