Un accord pour la formation dans la branche Betic (ingénierie, conseil, numérique et événementiel)

Avec son accord « sur la formation professionnelle, le développement des compétences et l’employabilité », la branche Betic remet à plat sa politique de formation, afin d’adapter ses dispositifs à la loi de 2018, et à la désignation d’Atlas comme Opco, résultant de la fusion du Fafiec et d’Opcabaia.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 05 novembre 2019.

Signé à l’unanimité le 31 octobre 2019 [[Signataires : fédérations Syntec et Cinov, organisations syndicales CFE-CGC/FIECI, CGT-FO/Fédération des employés et cadres, CFDT/F3C, CFTC MEDIA+, CGT / Fédération des Sociétés d’études]], l'accord « sur la formation professionnelle, le développement des compétences et l’employabilité » de la branche Betic donne une nouvelle impulsion à la politique de formation de la branche, confrontée à «~des enjeux d’adaptation constante des pratiques professionnelles, compte tenu du niveau élevé d’expertise des métiers et de la rapidité de leur transformation~». Les signataires pérennisent les «~actions collectives nationales~», répondant aux besoins des entreprises et financées jusqu’à 100~% par…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également