Noria Larose, directrice associée Nell & Associés

« Les rythmes de la formation à distance ne sont pas ceux du présentiel » (Noria Larose, Nell & Associés)

Pour la grande majorité des généralistes de la formation, la crise sanitaire a été l’occasion d’une marche forcée vers la formation à distance. Pour des spécialistes du sujet comme l’agence de formation digitale Nell & Associés, la marche était moins haute. Elle n’en a pas moins suscité adaptations et réflexions. Échange avec Noria Larose, présidente fondatrice.

Par - Le 05 novembre 2020.

Membre du Fffod[ 1 ]Forum des acteurs de la formation digitale., de Cap Digital et de l’Afinef[ 2 ]Association des entreprises du numérique pour l’éducation et la formation., l’agence digitale Nell & Associés n’est pas exactement le prototype de l’organisme de formation bousculé dans ses fondamentaux par la crise sanitaire. Entre autres réalisations, on mentionnera seulement que sa présidente fondatrice, Noria Larose, est avec Jean-Luc Peuvrier (Stratice), à l’origine du guide LMS – Comment choisir sa plateforme édité par le Fffod depuis 2014. Pour autant, l’équipe d’une quinzaine de personnes dédiée au conseil, au digital learning et à la formation a comme tout un chacun dû s’adapter. En interne, c’est le télétravail qui s’est imposé le temps du confinement. Si la modalité n’a pas posé de problème technique, la présence du staff au grand complet lors de notre visite du 20 octobre donne un indice de la culture maison : on peut être digital compatible et ne pas être 100 % distanciel. Il n’est pas interdit d’y voir une certaine cohérence avec la multimodalité prônée par l’entreprise.

Adapter les rythmes

Dans le cadre de son activité formation, Nell & Associés a dû revoir l’ingénierie de ses formations en salle, qui représentent environ 15 % de son catalogue. « Nos clients ont été surpris de ne pas se voir proposer une simple transposition à distance de contenus mais une refonte totale, avec des formats réduits pour tenir compte des rythmes de la formation à distance, qui ne sont pas ceux du présentiel », explique Noria Larose. Exemple avec un parcours Communication et management conçu en mode présentiel pour BNP Paribas Personal Finance, entièrement repensé pour un déploiement à distance à l’occasion du confinement. « Nous avons proposé quatre classes virtuelles d’une durée de 1h30 par semaine, le séquençage a beaucoup plu et nous avons obtenu le meilleur taux de satisfaction, avec des participants qui n’avaient plus envie de retourner en salle », sourit-elle.

Besoins de professionnalisation

D’une manière générale, Noria Larose relie la facilité avec laquelle entreprises et organismes de formation se sont adaptés à leur degré de maturité sur le sujet. Mais elle insiste : « Personne ne s’est découragé » et ceux qui étaient le plus loin de l’objectif ont « bricolé des solutions », avec la volonté de dépasser la fin temporaire du présentiel. Elle le relève, certains salariés « sont allés au-delà de ce que proposait l’entreprise, par exemple en suivant des Moocs ou des conférences TEDx. » À l’exception de certains secteurs fortement touchés par le chômage partiel, la crise a souvent permis d’initier ou d’accélérer le mouvement de transformation digitale. Elle a aussi et surtout permis d’expérimenter, de prendre conscience des freins et de reconnaître la dimension « métiers » d’un projet de digitalisation. D’où une demande de conseil, d’accompagnement et de formation en forte hausse chez Nell & Associés.

Et en 2021 ?

Comment les entreprises aborderont-elles la formation en 2021 ? « Avec davantage de classes virtuelles et de webinaires », prédit Noria Larose. Ce qui suppose aussi de monter en compétences, « par exemple en se formant aux techniques d’animation à distance », suggère-t-elle. Reste une vraie incertitude sur les financements : « On sait déjà que des clients vont utiliser les budgets non consommés cette année, pour créer de la formation digitale en 2021. » Mais attention, cependant, à ne pas y voir une autoroute pour les acteurs du secteur : « Comme la communication, la formation est l’un des premiers budgets touchés en cas de crise », alerte la présidente de Nell & Associés. Et de conclure : «L’investissement formation pourrait bien être fragilisé. »

Notes   [ + ]

1. Forum des acteurs de la formation digitale.
2. Association des entreprises du numérique pour l’éducation et la formation.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Ymag