Logo Mon Conseil en évolution professionnelle Auvergne-Rhône-Alpes

Auvergne-Rhône-Alpes : des débuts prometteurs pour le conseil en évolution professionnelle

Le Réseau EVA Auvergne-Rhône-Alpes, groupement piloté par le CIBC Auvergne-Rhône-Alpes et mandaté par France compétences pour délivrer le conseil en évolution professionnelle des actifs occupés, a tenu jeudi 29 avril sa réunion annuelle des partenaires. L’occasion de faire le point sur l’année écoulée.

Par - Le 04 mai 2021.

On connaissait déjà les chiffres 2020 du CEP national, la réunion annuelle des partenaires CEP du réseau EVA Auvergne-Rhône-Alpes (voir encadré) a permis de préciser les données régionales.

100 937 actifs occupés ont mobilisé le CEP en 2020 (France compétences)

95% de satisfaits

En 2020, les 12 213 bénéficiaires auverhônalpins du CEP des actifs occupés salariés et indépendants représentaient 12,1 % des bénéficiaires recensés au niveau national (100 937). Un « bilan très prometteur » selon Julian Scotto d’Anielo, directeur adjoint à la direction Territoires et partenariats de France compétences. D’autant plus que malgré une mise en œuvre percutée par la crise sanitaire, le déploiement du CEP version loi Avenir professionnel avait vu 90 % des bénéficiaires déclarer le service utile et de qualité, chiffre porté à 95 % en Auvergne-Rhône-Alpes. La deuxième région de France accueille 125 des 666 sites et permanences installé sur l’ensemble du territoire. Les bénéficiaires étaient majoritairement des femmes (60 %) et un peu plus de la moitié (53 %) avaient un niveau de formation inférieur ou égal au bac. Le top 3 des secteurs d’activité d’où étaient issus les usagers du CEP étaient santé-social (23 %), commerce (16 %) et industrie (11 %).

2021

Parmi les axes de progrès retenus pour 2021, Julian Scotto d’Anielo souligne que le CEP ne peut pas encore être considéré comme un « service à la notoriété grand public ». Mais, voie de passage obligatoire pour l’accès à certains dispositifs, dont le tout nouveau « TransCo »[ 1 ]« Transitions collectives », nouveau dispositif co-construit avec les partenaires sociaux dans le cadre du plan France Relance, permet aux employeurs d’anticiper les mutations économiques de leur secteur et aux salariés d’être accompagnés pour se reconvertir de manière sereine, préparée et assumée. Il vise à favoriser la mobilité professionnelle, en particulier intersectorielle, et les reconversions à l’échelle d’un territoire. (source : https://travail-emploi.gouv.fr/. À consulter sur le site de Centre Inffo : https://www.centre-inffo.fr/site-droit-formation/deploiement-du-dispositif-transitions-collectives-des-outils-pour-les-entreprises-et-les-salaries). Tout en sécurisant leur rémunération pendant cette durée, il permet aux salariés d’accéder à une formation certifiante, ou à une validation des acquis vers le métier porteur de leur choix avant d’être recrutés dans une entreprise du territoire, sans passer par une période de chômage. inscrit dans le cadre du plan de relance, le CEP devrait continuer à s’inscrire toujours davantage dans le paysage de l’accompagnement. La prévision paraît confirmée par les chiffres observés sur les quatre premiers mois de l’année, avec déjà quelque 51 000 bénéficiaires enregistrés, alors même qu’il n’y a pas encore eu d’« effet TransCo ». L’un des défis à venir sera aussi d’accompagner cette montée en puissance, tout en réduisant le délai d’accès au CEP de deux semaines à dix jours.

Julian Scotto d’Anielo insiste : France compétences poursuivra son pilotage, justifié par le fait que le CEP se déploie via une « délégation de service public, avec d’importants moyens financiers ».

Découvrir les métiers qui recrutent en Auvergne-Rhône-Alpes en 2021

RÉSEAU EVA
Le Réseau EVA réunit les opérateurs du CEP en France, mandatés par France compétences. En Auvergne-Rhône-Alpes, Le groupement auverhônalpin est piloté par le CIBC[ 2 ]Centre interinstitutionnel de bilan de compétences. Auvergne-Rhône-Alpes, la Chambre des métiers et de l’artisanat Auvergne-Rhône-Alpes, Agricultures & Territoires, Envergures et la Fédération nationale des CIBC.

Diapo de présentation du Réseau EVA, qui réunit les opérateurs du conseil en évolution professionnelle (CEP)

Le Réseau EVA réunit les opérateurs du conseil en évolution professionnelle (CEP)


Cet article est-il utile ?

Notes   [ + ]

1. « Transitions collectives », nouveau dispositif co-construit avec les partenaires sociaux dans le cadre du plan France Relance, permet aux employeurs d’anticiper les mutations économiques de leur secteur et aux salariés d’être accompagnés pour se reconvertir de manière sereine, préparée et assumée. Il vise à favoriser la mobilité professionnelle, en particulier intersectorielle, et les reconversions à l’échelle d’un territoire. (source : https://travail-emploi.gouv.fr/. À consulter sur le site de Centre Inffo : https://www.centre-inffo.fr/site-droit-formation/deploiement-du-dispositif-transitions-collectives-des-outils-pour-les-entreprises-et-les-salaries). Tout en sécurisant leur rémunération pendant cette durée, il permet aux salariés d’accéder à une formation certifiante, ou à une validation des acquis vers le métier porteur de leur choix avant d’être recrutés dans une entreprise du territoire, sans passer par une période de chômage.
2. Centre interinstitutionnel de bilan de compétences.

Centre Inffo vous conseille également

I-Cert