Priorité à l’universitarisation des formations aux professions paramédicales

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 02 juillet 2021.

L’intégration à l’université des formations aux professions paramédicales, leur simplification et une clarification de la gouvernance, figurent parmi les propositions d’un rapport sur la formation des professions paramédicales, présenté par Annie Chapelier, députée Agir du Gard, en commission des affaires sociales mardi 29 juin. Les professions paramédicales [[Le rapport concerne 13 professions paramédicales, visées aux titres I à VII du livre III du Code de la santé publique : infirmiers (diplômés d’État - IDE, infirmiers anesthésistes diplômés d’État - IADE, infirmiers de bloc opératoire diplômés d’État - IBODE et infirmiers puériculteurs) ; professionnels de la rééducation et de la réadaptation,…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur