Real Campus by l’Oréal, le CFA génération loi Avenir professionnel

Pur produit de la réforme de 2018, le CFA créé par le groupe l’Oréal dès octobre 2019 se développe autour d’une nouvelle certification professionnelle tournée vers l’entrepreneuriat et un modèle innovant ancré dans le monde professionnel. A la veille de la rentrée 2021, l’école consolide son positionnement et travaille sur ses partenariats. Décryptage avec sa directrice, Anne-Léone Campanella.

Par - Le 19 juillet 2021.

Le groupe l’Oréal fait partie des premiers à saisir l’opportunité offerte par la loi Avenir professionnel d’ouvrir son CFA. Dès octobre 2019, le géant des cosmétiques annonce l’ouverture de Real Campus by l’Oréal pour la rentrée 2020. L’attente de la filière était forte. « Notre projet répondait à un besoin de notre marché marqué par une forte culture artisanale. Il s’agissait de compléter l’offre éducative par un bachelor orienté vers l’entrepreneuriat. En outre, cette nouvelle voie académique valorise la filière et nos métiers », confirme Anne-Léone Campanella, directrice de Real Campus by l’Oréal.

La certification professionnelle inscrite au RNCP en avril 2020 est la première de niveau 6 dans les métiers de la coiffure et ouvre les parcours aux reconversions professionnelles. Le contenu du programme traduit la volonté de former de futurs créateurs d’entreprise, se partageant équitablement entre les apprentissages des gestes techniques et l’acquisition des compétences nécessaires à l’entrepreneur comme la finance, la comptabilité, le marketing, le digital, l’anglais ou encore le management.

Accompagner les mutations du secteur

Le secteur de la coiffure, dominé par les petits salons d’un ou deux salariés, est confronté depuis une dizaine d’années à une pénurie de vocation. Selon l’enquête « Besoins en main d’oeuvre » (BMO) de Pôle emploi, plus de 10 000 emplois restent non pourvus dans la filière coiffure esthétique. Un enjeu d’attractivité d’autant plus fort que le métier se transforme. Le CFA du puissant groupe de cosmétiques cherche à développer une offre de rupture. « Nous avons été accompagnés par un cabinet conseil en innovation. Nous avons porté une attention particulière à l’ingénierie pédagogique, à la construction des parcours en lien avec les projets d’entrepreneuriat des étudiants, au profil de nos formateurs et au recrutement des candidats au bachelor », précise Anne-Léone Campanella. Ainsi, tous les intervenants viennent du monde professionnel, dont des « stars » du secteur, des spécialistes dans leur domaine (coloration ou types de cheveux). La pédagogie s’inspire des méthodes collaboratives d’apprentissage du « reverse mentoring ». Real Campus veut aller plus loin et développera, avec ses étudiants, des pratiques innovantes respectueuses de l’environnement ou encore des applications de « beauty tech ».

Un CFA ancré dans le monde professionnel

Autre axe fort du positionnement du nouveau CFA : ses liens très étroits avec le monde des professionnels de la coiffure. Le choix d’un rythme d’alternance de trois mois pleins de formation et de neuf mois en salon est né de cette proximité du terrain. « Nous animons une communauté de nos maîtres d’apprentissage à travers, notamment, des webinaires. Nos échanges réguliers ont ainsi fait apparaître des besoins de formation continue autour du management intergénérationnel et du marketing digital », explique Anne-Léone Campanella. Le partenariat signé avec le réseau associatif de financement et d’accompagnement de la création d’entreprise, Initiative France, le 21 juin dernier entre dans cette logique. Certifié Qualiopi, le CFA de l’Oréal accélère son développement. Au sein de l’équipe de management de l’école, une responsable réglementaire travaille avec l’écosystème de la formation notamment Pôle emploi et les Opco. Parmi les étudiants déjà en cours de formation, 40% sont en reconversion professionnelle. L’école attend 70 étudiants à la rentrée 2021.

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur