Le Cesi se dote de nouveaux équipements pédagogiques et technologiques

Le Cesi a inauguré lundi 14 octobre ses nouveaux bâtiments dédiés à la recherche et l’apprentissage sur son campus de Nanterre. De quoi doper la capacité d’innovation et de créativité de ses apprenants.

Par - Le 16 octobre 2019.

Vaisseau amiral de Cesi, réseau de 25 campus d’enseignement supérieur et de formation professionnelle, le site de Nanterre s’est enrichi de 4 000 m² de nouveaux espaces inaugurés en présence de Muriel Pénicaud, ministre du Travail, et Jean-Marie Marx, haut-commissaire aux compétences et à l’inclusion par l’emploi. L’extension a presque doublé la surface, qui s’étend désormais sur 10 000 m² dédiés à la formation aux métiers émergents et aux technologies de demain.

Recherche appliquée

Destiné à porter l’objectif de croissance, qui vise à passer de 3 400 apprentis, étudiants et salariés en formation chaque année à 5 000 d’ici 2022, l’agrandissement vient aussi illustrer la spécificité Cesi : organisme de formation, le groupe est aussi un centre de recherche d’innovation pédagogique et technologique qui accueille 50 enseignants-chercheurs et une trentaine de doctorants. « Il ne s’agit pas de recherche fondamentale mais de recherche appliquée », explique Vincent Cohas, directeur général de Cesi.

Ainsi du laboratoire Lineact Cesi EA 7527, qui travaille sur deux domaines applicatifs, l’Industrie du Futur et la Ville Intelligente. Déployée dans le cadre du projet « Développer l’expertise future pour l’industrie et la construction » (Defi&Co), soutenu par le Programme investissement d’avenir (Pia), la recherche a déjà permis de qualifier 15 000 étudiants, apprentis ou stagiaires aux métiers de demain dans l’industrie et le BTP. Soulignant l’absence de hiérarchie entre la recherche et les activités de formation initiale et continue, Vincent Cohas évoque un « continuum » qui s’incarne dans différentes plateformes de recherche et de transfert, dont notamment l’Industrie du futur et la Ville intelligente et durable à Nanterre, mais aussi l’Usine du Futur à Rouen. Illustration de l’ambition de Cesi de conjuguer pédagogie innovante et démarche industrielle, ces installations profiteront bientôt à l’ensemble des apprenants en étant reliées à des « jumeaux numériques », en cours de développement dans le cadre d’un programme de recherche financé par la Région Île-de-France.

Nanterre 2

Pour David Failly, directeur régional Cesi Île-de-France / Centre, toute cette recherche prend son sens dans la déclinaison pédagogique qui en est faite dans les cursus de formation et dans le transfert aux entreprises. Pour expliquer que la pédagogie active chère au Cesi ne requiert que peu de moments de transmission en cours magistral, il souligne que le site de Nanterre ne dispose que d’un seul amphithéâtre de 250 places pour quelques 3 300 apprenants.

De fait, le site Nanterre 2 inauguré lundi 14 octobre ne ressemble en rien à un bâtiment universitaire classique : au rez-de-chaussée qui abrite un espace de travail collaboratif partiellement modulable en cafeteria, succèdent trois plateaux pédagogiques organisés en open-space d’apprentissage. S’y retrouvent par groupes de six les apprentis ingénieurs, regroupés autour de « tables multimodales » spécialement conçues pour l’apprentissage actif par problèmes et projets (A2P2). Témoignage d’une recherche maison directement déployée en formation, ce mobilier, breveté, a été développé par les enseignants-chercheurs pour stimuler la créativité des apprenants et leur aptitude à travailler en mode projet. Le résultat ? Une véritable ruche, bruyante, où chaque groupe s’active et s’implique, incarnant véritablement l’idéal de l’apprenant acteur de sa formation.

Le quatrième et dernier étage héberge plusieurs installations destinées à susciter l’innovation et la créativité. Au désormais presque classique fab lab, s’ajoutent ainsi un VR lab (laboratoire de réalité virtuelle) et une salle de créativité, présentée à la ministre du Travail Muriel Pénicaud par Stéphanie Buisine, professeur co-responsable du thème Apprendre et innover avec Bernard Blandin.

Équipé d’un démonstrateur « Smart Building » depuis 2017, le site de Nanterre a aussi profité des travaux d’extension pour s’enrichir d’un second démonstrateur, dédié à la Fabrication additive métallique.

Le campus Cesi de Nanterre accueille les apprenants de l’École d’ingénieurs, l’École supérieure de l’alternance et l’École de formation des managers. Il couvre les domaines suivants : industrie et services, BTP, RH, QSE, informatique. Le programme d’extension a bénéficié du soutien des deux CFA partenaires historiques (Cefipa et Cesfa-BTP), notamment dans le cadre du Programme d’investissement d’avenir « Développer l’expertise future pour l’industrie et la construction » (Defi&Co). Le coût total de l’investissement s’élève à 15,3 millions d’euros.

Centre Inffo vous conseille également