Poursuite de la mise en place de l’espace européen de l’éducation tourné vers l’avenir

Par - Le 22 novembre 2019.

Des défis communs aux États membres nécessitent la poursuite de la mise en place de l’espace européen de l’éducation afin de favoriser des systèmes d’éducation et de formation tournés vers l’avenir. Il en est ainsi de la mondialisation, des progrès technologiques,  de la durabilité, de l’inclusion sociale, de l’instabilité politique et de l’évolution démographique. Une résolution du Conseil européen se prononce en ce sens.

Dans le cadre de la mise en œuvre du programme stratégique 2019-2024

Le programme stratégique a été arrêté le 20 juin 2019. Il souligne le rôle crucial que jouent l’éducation et la formation, à tous les niveaux et sous toutes les formes, dans la mise en œuvre des grandes priorités du programme, en permettant aux citoyens de tirer parti des possibilités créées par les transformations économiques et sociétales actuelles et en permettant aux talents européens de s’épanouir.

Cette finalité se concrétise par :

  • un investissement dans une éducation et une formation de qualité ;
  • le fait de privilégier le développement des compétences de l’avenir avec le financement stratégique consacrés à la transition numérique et à l’innovation, à la modernisation des infrastructures de l’enseignement ;
  • la mobilisation d’un espace éducatif en faveur d’une Europe verte ;
  • le socle européen des droits sociaux pour l’égalité des chances et l’inclusion.

Il s’agit aussi de supprimer les obstacles à la mobilité, la favoriser et aider les États membres à moderniser leurs systèmes d’éducation et de formation, notamment la promotion de l’enseignement et de l’apprentissage des langues et la reconnaissance mutuelle des qualifications et acquis des périodes d’apprentissage effectuées à l’étranger.

Autre objectif, la poursuite des efforts coordonnés pour progresser dans la mise en place d’un plan d’action global pour l’Europe en matière d’enseignement numérique et d’un plan coordonné dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Bien sûr, il est nécessaire de mettre au point de nouveaux moyens pour former et soutenir les enseignants, formateurs, éducateurs et chefs d’établissement motivés et hautement qualifiés.

Par ailleurs, cela va sans négliger la poursuite des engagements en faveur de systèmes d’éducation et d’accueil de la petite enfance inclusifs et de qualité.

Coopération et partage des investissements en la matière en sont une nécessité pour alléger les charges administratives supplémentaires.

Par ailleurs, la Commission prend acte de la mise en place salutaire des premières Universités européennes pouvant servir de source d’inspiration en faveur de la future mise en place de l’espace européen de l’éducation.

Résolution du Conseil sur la poursuite de la mise en place de l’espace européen d’éducation afin de favoriser des systèmes d’éducation et de formation tournés vers l’avenir

Centre Inffo vous conseille également