Promouvoir la mobilité internationale des jeunes et de la coopération européenne et internationale

Rédigé par . Publié le 08 février 2016. Mis à jour le 11 mars 2019.

Une instruction en date du 14 janvier 2016 définit le cadre général de l’action de l’Etat en faveur de la mobilité internationale des jeunes et de la coopération européenne et internationale dans le domaine de la jeunesse. Elle présente le contexte, les objectifs fixés et les moyens d’actions.

Elle abroge l’Instruction DJEPVA/MCEIJVA/2011/99 du 27 mai 2011 relative à la mobilité internationale des jeunes et à la coopération européenne et internationale.

Les enjeux de la mobilité

La mobilité européenne et internationale des jeunes représente une réelle opportunité pour les politiques de jeunesse – ses bénéfices sur les jeunes en termes de (re)mobilisation, d’acquisition de compétences et de savoir être étant aujourd’hui largement démontrés. Par ailleurs, la mobilité a également un impact positif sur les territoires par l’apport de ressources humaines et sociales et sur la société dans son ensemble via la promotion de l’ouverture, de l’enrichissement mutuel et de la citoyenneté européenne.

C’est pourquoi l’instruction appelle les services déconcentrés chargés de la jeunesse (DRDJSCS) à s’assurer du développement de la mobilité européenne et internationale des jeunes sur l’ensemble du territoire régional, en portant notamment leur attention sur l’accès des jeunes les plus éloignés de la mobilité.

Le rôle des services déconcentrés chargés de la jeunesse

Ces services doivent s’appuyer sur l’animation locale assurée par les directions départementales interministérielles (initiatives et engagement des jeunes, information jeunesse…), les comités régionaux et les plateformes régionales de la mobilité européenne et internationale des jeunes.

De nombreux programmes existent et font l’objet de dotations conséquentes et en augmentation que les dits services doivent mobiliser. Des annexes à l’instruction présentent les différents programmes concernés et les actions que ces services pourront entreprendre dans leur cadre

Les plateformes régionales financées par le Fonds d’Expérimentation pour la Jeunesse (FEJ) devront quant à elles jouer un rôle important pour l’information, la formation et l’accompagnement des jeunes et des encadrants de jeunesse.

Le Responsable Europe et International Jeunesse

Un responsable Europe et international Jeunesse (REIJ) sera, au sein de ses services, plus particulièrement chargé de la coordination régionale du chantier de la mobilité européenne et internationale des jeunes ainsi que du développement des programmes de mobilité dans le cadre de l’éducation non formelle et de la dimension européenne et internationale des politiques de jeunesse.

Le REIJ s’attachera à développer des relais sur les territoires.

La Direction de la jeunesse, de l’éducation populaire et de la jeunesse est chargée de l’animation du réseau des REIJ. Elle mettra chaque année à la disposition des services déconcentrés concernés, les informations, notamment statistiques, nécessaires à l’exercice des missions prévues par la présente instruction ainsi que des moyens pédagogiques (outils, supports de communication, formations, regroupements).

Instruction n° DJEPVA/BRI/2016/18 du 14 janvier 2016 relative à la mobilité internationale des jeunes et à la coopération européenne et internationale

Centre Inffo vous conseille également