Béatrice Quertain, président du groupe Garf asso Paris.

Béatrice Quertain, président du groupe Garf asso Paris.

Comment rendre ses formations efficaces ? (Béatrice Quertain, Garf)

 « Qu’est-ce qui est efficace en formation aujourd’hui dans une entreprise ? ». Présidente du Groupement des acteurs et responsables formation Horizon Paris, Béatrice Quertain était l’invitée de l’Université ouverte des compétences, mardi 10 mai.

Par - Le 13 mai 2022.

Qu’est-ce qui est efficace en matière de formation, aujourd’hui, dans une entreprise ? Tel était le solide défi auquel devait répondre l’invitée de l’amphi débat organisé en visio-conférence par l’université ouverte des compétences (UODC) mardi 10 mai en fin d’après-midi. « Forte d’une expérience de 20 ans en tant que responsable formation, je gère ces questions pour SCC France, un fournisseur et intégrateur de solutions informatiques », annonçait Béatrice Quertain en guise de présentation, livrant sa définition d’une « bonne formation ».

Opérationnelle et transposable

« Celle-ci doit être opérationnelle et transposable au niveau du poste de travail du stagiaire. Ce dernier doit pouvoir atteindre des objectifs raisonnables tout en étant tiré hors de sa zone de confort », résumait-elle. La réussite d’une formation, selon elle, réside, en grande partie, dans l’attention accordée à la phase amont. « Chez SCC nous adressons systématiquement des questionnaires aux futurs stagiaires afin qu’ils se positionnent par rapport à la compétence visée. Cela permet de bien cibler son public et de mieux élaborer l’ingénierie pédagogique. Adresser un questionnaire en aval, après la formation, est également un impératif, afin d’évaluer et de s’assurer que les connaissances acquises se transforment en compétence. Pour cela le concours des managers et des mentors est impératif ».

Échanger avec ses pairs

Quid du « pendant » (la formation) ? « Le collaborateur doit pouvoir échanger avec ses pairs sur ses pratiques. Il doit pouvoir s’exprimer. La pédagogie doit être interactive et non verticale. On doit proposer au stagiaire des défis, des jeux de rôles et instaurer des sous-groupes afin de booster l’interactivité tout en laissant à ces derniers la possibilité de se tromper sans se retrouver dans une solution d’échec », note Béatrice Quertain. Afin de donner de l’appétence à la démarche de formation, Béatrice Quertain et ses équipes ont mis en place des formations libres d’accès sur des problématiques comme la cybersécurité mais aussi sur les soft skills. « Cela permet d’amorcer la pompe, » sourit-elle. Pour mobiliser les managers à la pertinence de la formation, Béatrice les sensibilise en leur rappelant la loi d’airain de la formation : la règle des 10/20/70.

Vertus de la formation

« On apprends 10% pendant la formation, 20% en échangeant avec les collègues et 70% en pratiquant », indique-t-elle. Enfin, comment convaincre les directions d’entreprise des vertus de la formation ? « En leur démontrant, avec des indicateurs de réussite, que la formation contribue à la performance de l’entreprise, à l’innovation, à l’amélioration de la marque employeur et à l’épanouissement des collaborateurs et donc à leur fidélisation », explique Béatrice Quertain qui a créé une académie interne de formation dans laquelle elle valorise les formateurs occasionnels de l’entreprise. « C’est ça, modestement, ce que doit être l’entreprise apprenante ».

Centre Inffo vous conseille également