L’agence Erasmus + publie un atlas territorial de la mobilité européenne et internationale

Ils sont étudiants, apprentis, élèves de la formation professionnelle, stagiaires, chercheurs ou personnels de l’enseignement supérieur et, en tant que tels, peuvent prétendre à une mobilité européenne et internationale. L’atlas territorial publié par l’agence Erasmus + France dresse un bilan des actions entreprises et des moyens alloués.

Article réservé à nos abonnés.

Par - Le 11 décembre 2020.

« Sans être exhaustif », souligne Laure Coudret-Laut, directrice de l’agence Erasmus+ France Éducation Formation, l’atlas territorial de la mobilité européenne et internationale présente un panorama national qui rassemble et décrypte les données des Régions, de l’agence Erasmus + France et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation. Mobilité étudiante dans le monde L’avenir dira si la crise sanitaire déclenchée par la Covid-19 est appelée à freiner durablement les mobilités physiques, mais le bilan présenté par l’atlas territorial laissera le souvenir d’une forte hausse des échanges au cours de la dernière décennie. À l’échelle du monde, la mobilité…

— La suite est réservée aux abonnés —

Centre Inffo vous conseille également

Publicité - Devenir annonceur Lloyd's Register