Les propositions formation de la convention citoyenne pour le climat

Qu’il s’agisse de faire monter en compétences l’appareil productif ou de multiplier les actions pédagogiques visant à sensibiliser l’ensemble de la nation aux enjeux climatiques, la formation est bien présente dans le rapport de la convention citoyenne pour le climat. Extraits.

Par - Le 30 juillet 2020.

D’octobre 2019 à juin 2020, 150 citoyens tirés au sort ont vécu une expérience de démocratie délibérative inédite en France. Réunis dans le cadre d’une convention citoyenne pour le climat, ils avaient pour mandat de formuler des propositions « permettant d’atteindre une baisse d’au moins 40 % des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030, dans un esprit de justice sociale ». Sujet de notre prochain portrait à paraître dans le n° 993 d’Inffo Formation daté du 1er au 15 septembre 2020, Grégoire Fraty est l’un des 150 citoyens tirés au sort. Pur hasard, il est aussi secrétaire général de la Fédération nationale des unions régionales des organismes de formation (Urof). Une position qui ne pouvait le laisser indifférent à la place de la formation dans le défi climatique à relever. « On parle beaucoup d’écologie punitive, nous fait-il remarquer, alors je me suis amusé à compter : le terme formation apparaît 149 fois dans notre rapport de 450 pages alors que le terme interdiction n’apparaît que 102 fois. » Le fait est pour lui tout sauf anecdotique : « Mettre la formation au-dessus des interdictions montre que nos propositions sont vraiment inscrites dans cet axe d’accompagnement, de sensibilisation et d’éducation dans l’objectif de ramener l’ensemble de la société derrière ces mesures. »

Former pour changer

Premier constat, les mesures à visée éducative et formative irriguent l’ensemble des cinq groupes de travail[ 1 ]Consommer ; Produire et travailler ; Se déplacer ; Se loger ; Se nourrir. constitutifs de la convention citoyenne. Membre du groupe  »Se loger », Grégoire Fraty souligne d’abord que les mesures relatives à la rénovation énergétique des bâtiments incluent un important pan formation et d’accompagnement du secteur du BTP. Ainsi de la proposition SL1.5[ 2 ] »Former les professionnels du bâtiment pour répondre à la demande de rénovation globale et assurer une transition de tous les corps de métier du bâtiment et des travaux publics vers des pratiques écoresponsables. » qui appelle notamment à intégrer les pratiques écoresponsables interdisciplinaires dans la formation continue et initiale de tous les corps de métier, à développer l’apprentissage et la formation interprofessionnelle sur site pour répondre aux besoins de compétences, et à conditionner l’obtention du label RGE[ 3 ]Reconnu garant de l’environnement. au renforcement des obligations de formation.

Produire et travailler

Au-delà de cette mesure sectorielle, les propositions formation les plus importantes du rapport sont, selon Grégoire Fraty, issues du groupe Produire et travailler. Concentrées sur la formation professionnelle, les mesures PT4.1[ 4 ] »Accompagner les salariés et les entreprises dans la transition ». et PT4.2[ 5 ] »Créer une nouvelle gouvernance de la transition des emplois et des compétences au niveau national et régional ». visent par exemple à instaurer des blocs de compétences environnementales dans toutes les formations. Verdir l’ensemble pour toucher tout le monde plutôt que créer des spécialités qui feraient de l’environnement une option. « L’idée est de pouvoir inclure les éco-gestes, les pratiques éco-responsables ou la notion de transition dans le champ global de la formation », insiste Grégoire Fraty. L’objectif, qui suppose de ré-interroger l’ensemble des métiers et secteurs pour identifier les bonnes pratiques et réviser les référentiels, a conduit les 150 à plaider pour une « nouvelle gouvernance de la transition des emplois et compétences au niveau national et régional ».

À cet égard et pour preuve que les débats citoyens n’ont pas été exempts d’une certaine technicité, la proposition originale qui prévoyait la création d’une nouvelle instance de gouvernance a été amendée en plénière par Grégoire Fraty : conscient que le secteur de la formation sortait tout juste d’une énième réforme, le secrétaire général de la Fédération nationale des Urof a suggéré de donner un « nouveau rôle à la gouvernance actuelle », en s’appuyant sur l’ensemble des acteurs, de France compétences aux Crefop[ 6 ]Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles. en passant par les opérateurs de compétences (Opco). On peut être citoyen lambda et éclairé.

OÙ TROUVER L’ESSENTIEL DES PROPOSITIONS FORMATION DE LA CONVENTION CITOYENNE CLIMAT ?

Thématique Consommer
. Objectif C5.1 : modifier le Code de l’éducation pour une généralisation de l’éducation à l’environnement et au développement durable dans le modèle scolaire français.
. Objectif C5.2 : renforcer les modalités d’éducation à l’environnement et au développement durable par la création d’une nouvelle matière générale parallèlement au développement d’une action globale au sein des établissements scolaires.
. Objectif C5.3 : sensibiliser l’ensemble de la population française en reliant compréhension de l’urgence climatique et passage à l’action.

Thématique Produire et travailler
. Objectif PT1.5 : développer davantage la formation tout au long de la vie des réparateurs.
. Objectif PT4 : accompagner la reconversion des entreprises et la transformation des métiers au niveau régional.
. Objectif PT7.1 : accentuer la formation des fonctionnaires et des élus en charge des marchés publics.
. Objectif PT12.1 : accompagner l’évolution du numérique pour réduire ses impacts environnementaux.

Thématique Se déplacer
. Objectif SD-B1.2 : imposer un suivi régulier de la formation des chauffeurs à l’écoconduite.
. Objectif SD-C1-8 : prévoir un plan de formation pour les garagistes et, plus largement, de la filière « pétrole » pour accompagner la transformation progressive du parc automobile.

Thématique Se loger
.Objectif SL1-5 : former les professionnels du bâtiment pour répondre à la demande de rénovation globale et assurer une transition de tous les corps de métier du BTP vers des pratiques écoresponsables.

Thématique Se nourrir
. Objectif SN1.1.1 : aide financière à la formation des personnels de restauration collective.
. Objectif SN2.2.1 : réformer l’enseignement et la formation agricoles.
. Objectif SN2.4.3 : accompagnement par les organismes de formation des agriculteurs en transition vers des pratiques agroécologiques.
. Objectif SN5.2 : rendre obligatoires l’information et la formation des (futurs) citoyens sur l’alimentation pour les rendre acteurs du changement.

Le rapport « Les propositions de la convention citoyenne pour le climat » est à télécharger sur https://propositions.conventioncitoyennepourleclimat.fr/.

Notes   [ + ]

1. Consommer ; Produire et travailler ; Se déplacer ; Se loger ; Se nourrir.
2.  »Former les professionnels du bâtiment pour répondre à la demande de rénovation globale et assurer une transition de tous les corps de métier du bâtiment et des travaux publics vers des pratiques écoresponsables. »
3. Reconnu garant de l’environnement.
4.  »Accompagner les salariés et les entreprises dans la transition ».
5.  »Créer une nouvelle gouvernance de la transition des emplois et des compétences au niveau national et régional ».
6. Comité régional de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles.

Centre Inffo vous conseille également