L’Université Grenoble-Alpes stimule la créativité par le jeu

Comment développer la créativité des étudiants ? Pour répondre à cette question très contemporaine, des enseignants de l’Université Grenoble- Alpes ont créé un jeu pédagogique. Spécialiste de la créativité et de l’innovation à l’Institut d’administration des entreprises de Grenoble, Guy Parmentier nous dit comment et pourquoi.

Par - Le 09 octobre 2019.

« Le Bus à l’envers », titre du jeu pédagogique créé par un collectif d’enseignants de l’Université Grenoble-Alpes (UGA), est né d’un constat : « Nous manquons d’outils de divergence pour aider nos étudiants à générer des idées », explique Guy Parmentier, maître de conférences à Grenoble IAE.

Idefi et Pia

Pour comprendre comment les universitaires sont passés du constat à la création d’un tel outil, petit détour par les conditions de sa genèse. Au cœur d’un écosystème favorable à l’innovation, l’UGA bénéficie depuis 2011 d’un Idefi [ 1 ]Les « Initiatives d’excellence en formation innovante» (Idefi) sont des appels à projets inscrits dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (Pia)., portant sur l’innovation et la pédagogie de l’innovation en sciences humaines et sociales à l’université. Incarnée par la cellule Promising, cette Idefi accompagne depuis lors la professionnalisation des enseignants avec un programme événementiel et de formation à la créativité. C’est précisément au cours de l’une de ces formations à l’animation de sessions créatives, que Guy Parmentier et ses collègues universitaires ont eu l’idée du Bus à l’envers.

Des idées en jouant

Conçu en 15 mois sous la forme d’un jeu de cartes, l’outil permet une « diversité de faire et de diverger », grâce à huit types de cartes qui invitent à penser différemment. « Pour une majorité d’étudiants, sortir des cadres est difficile », justifie Guy Parmentier : « après une scolarité initiale qui formate, l’enjeu est de les dé-formater pour leur permettre d’aller au-delà de savoir bien faire les choses : être en capacité d’avoir des idées pour résoudre des problèmes complexes et lancer des stratégies nouvelles ».

Et d’insister : « c’est une belle boîte à outils qui permet de s’adapter au niveau d’aisance créative des étudiants, mais aussi à l’aisance de l’animateur », apprécie-t-il. Utilisé à Grenoble IAE depuis 2018 auprès de 350 étudiants de licence et master, le Bus à l’envers facilite effectivement la génération d’idées, à condition d’un « effort d’appropriation » par les participants et les enseignants. Pour ce faire, ces derniers disposent d’une formation à l’animation dispensée par Promising, soit dans le cadre d’un module d’une journée de formation à la divergence, soit dans un format de 3 heures limité au seul Bus à l’envers.

Pourquoi innover ?

Si la question du pourquoi former à la créativité trouve sa réponse dans les enjeux du monde contemporain, reste à expliquer pourquoi l’innovation pédagogique semble aujourd’hui indispensable. Évoquant un « double mouvement », Guy Parmentier estime que se rejoignent deux tendances majeures. Premièrement, « les étudiants changent. » À l’unisson des discours sur les nouvelles attentes des générations Y/Z, le professeur évoque un morcellement de la capacité d’attention des étudiants, qui invite à inventer de nouvelles formes d’enseignement, plus participatif. Deuxièmement, « la manière de penser de l’université évolue ». S’il estime que l’innovation pédagogique a toujours existé, il constate aussi un « changement de paradigme » : le couple cours magistral/travaux dirigés ne suffit plus ; les enseignants, et pas seulement ceux des disciplines créatives, s’interrogent en permanence sur la manière de proposer des cours plus interactifs, plus impliquant et, donc, plus efficaces.

Aujourd’hui distribué par l’éditeur de jeux pour l’innovation et la créativité Kaperli, Le Bus à l’envers s’adresse aux établissements d’enseignement, mais aussi aux entreprises et aux consultants en innovation.

En savoir plus
Un article de présentation du Bus à l’envers, rédigé par Marie-Laurence Caron-Fasan, professeur en sciences de gestion à l’université Grenoble-Alpes et Guy Parmentier, est accessible, en version courte sur la plateforme de diffusion de contenus universitaires The Conversation, en version longue sur TheInnovation.eu, blog administré par Guy Parmentier.

Notes   [ + ]

1. Les « Initiatives d’excellence en formation innovante» (Idefi) sont des appels à projets inscrits dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (Pia).

Centre Inffo vous conseille également