Avec la création de son CFA national, l’UCPA compte développer l’apprentissage dans toute la France

Les métiers du sport, des loisirs, de l’animation ou du tourisme ont désormais un CFA national au sein de l’UCPA, qui y voit une opportunité de mieux encore remplir sa mission de l’accès du plus grand nombre à la formation et à l’insertion professionnelle.

Par - Le 15 novembre 2019.

L’UCPA [ 1 ]Union nationale des centres sportifs de plein air inscrit la création de son CFA hors les murs, de cette nouvelle entité juridique, clairement dans le contexte de la réforme portée par la loi du 5 septembre 2018 : « Nous passons d’une logique de l’offre des Régions à celle de la demande des entreprises. C’est un virage que nous devions prendre, une opportunité de développer l’apprentissage à saisir », commente Gianluca Meregalli, directeur d’UCPA formation.

Équitation, sports nautiques, randonnée, alpinisme, ski… Une vingtaine de formations diplômantes sont accessibles. L’organisme délivre aujourd’hui 400 000 heures de formation par an, à 1 600 jeunes, dont 600 en apprentissage. Les apprentis sont accueillis à compter de leurs 18 ans.

Opportunités d’emploi dans la France entière

Le but, avec la création du CFA, consiste moins à se fixer un objectif en termes de nombre de jeunes accueillis, qu’à développer ce mode de formation sur l’ensemble du territoire national : auparavant, l’UCPA formait des jeunes apprentis surtout en Provence-Alpes-Côte d’Azur, Île-de-France et dans le Rhône. Or, l’UCPA estime que ces métiers, pour certains, comme les maîtres-nageurs, très en tension, offrent des opportunités d’emploi dans la France entière.

Préqualifications

L’UCPA entend aussi accompagner, dans ces possibles carrières, des jeunes les plus éloignés de l’emploi. Pour cela, elle propose des préqualifications, des préparations dispensées à certains jeunes pour qu’ils réussissent les examens d’entrée dans les formations diplômantes. En 2018, une centaine de jeunes a reçu ces enseignements transversaux, teintés largement autant de savoir-être et de savoir-vivre que de savoir-faire. « Cette volonté de permettre à tous de se former est conforme à notre raison d’être, qui consiste à rendre accessible à tous la pratique d’une activité sportive », indique Gianluca Meregalli, pour souligner la cohérence de la démarche.

Les formations diplômantes seront délivrées dans les centres de loisirs et de vacances, qui disposent de salles de cours, à l’image de la piscine Pailleron, à Paris, pour les formations de maîtres-nageurs sauveteurs. L’UCPA affirme ne pas interrompre ses partenariats avec d’autres centres de formation des apprentis. L’Union commence, par ailleurs, à travailler la mise en place de formations Outre-Mer, en Martinique particulièrement.

Certification qualité

Déjà certifié pour les autres formations qu’il délivre, UCPA formation entamera dès janvier son audit auprès de Bureau Veritas pour une certification qualité de son apprentissage. Les CFA ont jusqu’à 2022 pour obtenir une telle reconnaissance.

À noter enfin, autre chantier pour UCPA formation, qu’à côté de l’apprentissage, il travaille à l’obtention d’habilitations pour des certificats de qualification professionnelle (CQP).

Notes   [ + ]

1. Union nationale des centres sportifs de plein air

Centre Inffo vous conseille également