Le point sur … l’apprentissage

Le gouvernement, avec cette réforme de l’apprentissage, souhaite “remplir les classes” comme l’a indiqué Edouard Philippe lors d’un Facebook live en juin 2018.

Par - Le 26 août 2019.

Objectif

L’objectif est de rendre le système plus lisible et plus attractif pour les jeunes et les entreprises. Cette réforme doit devenir un levier pour repousser le chômage des jeunes, car l’apprentissage permet une insertion plus rapide sur le marché du travail : 7 apprentis sur 10 trouvent un emploi dans les 7 mois qui suivent la fin de leur contrat. (Chiffres 2018 – Education nationale)

« Le développement de l’apprentissage doit passer par un choc culturel » (Édouard Philippe, forum Facebook)

Les nouveautés en matière d’apprentissage

1/ jusqu’à 29 ans révolus

Après une expérimentation réussie dans neuf régions, il est désormais possible de se lancer dans l’aventure de l’alternance jusqu’à 29 ans révolus.

2/ Possibilité de rupture élargies, aides financières plus simples

A cela s’ajoute une simplification de la rupture du contrat après les 45 jours de période d’essai, le passage obligé devant le conseil des prud’hommes est supprimé. On note également la mise en place d’aides financières supplémentaires pour les jeunes (aide au permis de conduire) et les entreprises (aide de l’Etat à l’embauche, prise en charge de la fonction de maître d’apprentissage par l’Opérateur de compétences).

3/ Ouverture des sessions de formation toute l’année

Autre nouveauté : la possibilité d’entrer en apprentissage tout au long de l’année, et d’adapter la durée de formation en fonction des compétences acquises antérieurement.

4/ Les coûts au contrat

Les CFA seront financés par les opérateurs de compétences pour chaque contrats signés et selon un montant défini par les branches pour chaque diplôme après recommandation de France compétences. Ce dernier, étant en charge de réguler le système de la formation, a émis près de 7000 recommandations. 98 % d’entres elles ont été suivies par les branches professionnelles.

France compétences a émis ses premières recommandations relatives aux niveaux de prise en charge des contrats d’apprentissage

 

Apprentissage : 98% des recommandations de France compétences suivies par les branches

5/ Assouplissement des règles pour l’ouverture d’un CFA

Autre nouveauté apportée par la loi “Avenir professionnel” : il est désormais possible pour les entreprises de créer leur propre CFA. Plusieurs conditions doivent être respectées :
1/ Viser une certification inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP)
1 (bis) / Possibilité d’établir sa propre certification pour l’adapter à ses compétences propres et au métier visé
2/ Obtenir une certification qualité
3/ Avoir un numéro de déclaration d’activité
4/ Mentionner l’apprentissage dans ses statuts

Qui finance quoi ?

A partir de janvier 2020, les opérateurs de compétences sont en charge de financer les contrats d’apprentissage selon les niveaux de prise en charge fixés par les branches. Les Régions peuvent compléter le financement alloué aux CFA sous certains conditions.

Pour clarifier le nouveau système de financement, le ministère a publié une note sur les modes de financement du CFA.

Les derniers articles publiés

Bras de fer entre Régions et gouvernement sur le financement de l’apprentissage

Des alliances pour réussir la réforme de l’apprentissage

Apprentissage : prochains décrets

Apprentissage : ultimes réglages du nouveau système de financement

L’Afpa se lance dans l’apprentissage

Le ministère du Travail précise les modalités de financement des contrats d’apprentissage

« La loi fixe quatorze missions spécifiques aux CFA » (Fouzi Fethi, Centre Inffo)

« La réforme de la formation professionnelle est un pas supplémentaire vers la continuité entre formation initiale et continue » (Jean-Marc Huart, directeur général de l’enseignement scolaire)

Les députés adoptent des mesures pour développer l’apprentissage dans la fonction publique

Ocapiat alloue 21,8 millions d’euros aux centres de formation d’apprentis

« De nouveaux écosystèmes se dessinent autour de l’apprentissage » (Frédérique Plasson, Adecco Group)

Schneider Electric transforme une de ses écoles en CFA

« Le développement de l’apprentissage doit passer par un choc culturel » (Édouard Philippe, forum Facebook)

La diminution du coût du permis de conduire de 30%, un atout pour les apprentis (Edouard Philippe)

Le ministère du Travail lance deux kits visant à accompagner la mobilité européenne des alternants

Ressources documentaires

Centre Inffo vous conseille également

Publicité
Keytoform