Chapitre 21 : Actions de développement des compétences

Les actions concourant au développement des compétences, et entrant dans le champ de la formation professionnelle, sont de quatre types.

Des actions de formation
L’action de formation se définit comme un parcours pédagogique permettant d’atteindre un objectif professionnel.
Elle peut être réalisée en tout ou partie à distance (FOAD) ou en situation de travail (Afest).
Cette définition souple de l'action de formation a été adoptée dans l'objectif de "développer des modalités pratiques d’accès à la formation, de pédagogie active, plus souples et plus adaptées à la rapidité des évolutions du marché du travail et donc des besoins en compétences" des individus.
Des bilans de compétences
Le bilan de compétences permet à l'individu de faire le point pour préparer un projet professionnel ou de formation. La prestation de bilan obéit à certaines règles spécifiques.
Des actions permettant de faire valider les acquis de l'expérience
Toute personne engagée dans la vie active depuis au moins un an peut faire reconnaître son expérience, et la "transformer" en diplôme, titre ou en CQP. La VAE se traduit par un acte officiel qui reconnaît les acquis de l'expérience pour obtenir, en totalité ou en partie, une certification.
Des actions de formation en apprentissage
L'action d'apprentissage entre dans le champ de la formation professionnelle, tout comme la préparation à l'apprentissage qui doit permettre de bien préparer le jeune à l'entrée en apprentissage.

NDLR - Les réglementations applicables aux prestataires de ces actions sont présentées dans les chapitres suivants :
- Prestataires de formation (voir CHAPITRE 13) à (voir CHAPITRE 19) ;
- Centres de formation d'apprentis (CFA) (voir CHAPITRE 14) ;
- Prestataires de bilan de compétences (voir FICHE 13-28) .

Synthèse - Actions entrant dans le champ de la formation professionnelle

40_479195_14

Action de formation

Pour répondre aux évolutions du contexte technologique et aux besoins de la société, la loi définit largement l’action entrant dans le champ de la formation professionnelle. Le formalisme lié à la définition de critères précis a été abandonné en 2018. Désormais, l’action peut prendre la forme de diverses modalités d’apprentissage ou d’accompagnement. Et la formation à distance occupe une place à part entière dans le champ de la formation professionnelle.

Fiche 21-1 : Catégories d’actions concourant au développement des compétences Fiche 21-2 : Action de formation Fiche 21-3 : Formation ouverte et/ou à distance (FOAD) Fiche 21-4 : Action de formation en situation de travail (Afest) Fiche 21-5 : Enseignement à distance

Bilan de compétences

Le bilan de compétences permet de faire le point pour préparer un projet professionnel ou de formation. Cette prestation de formation est accessible à toute personne engagée dans la vie active : les salariés dans le cadre du plan de développement des compétences, les non-salariés, les agents publics, les demandeurs d’emploi et les particuliers. Elle est par ailleurs éligible au compte personnel de formation. L’organisation de la prestation de bilan de compétences obéit à des règles précises, notamment son déroulement en trois phases distinctes (préliminaire, investigation, conclusion).

Fiche 21-6 : Repères historiques Fiche 21-7 : Définition du bilan de compétences Fiche 21-8 : Déroulement du bilan de compétences Fiche 21-9 : Bénéficiaires du bilan de compétences

Action de validation des acquis de l'expérience (VAE)

Toute personne engagée dans la vie active depuis au moins un an peut faire reconnaître son expérience, et la « transformer » en diplôme, titre ou en CQP. La VAE se traduit donc par un acte officiel qui reconnaît les acquis de l’expérience pour obtenir, en totalité ou en partie, une certification. La VAE est avant tout une procédure de vérification, d’évaluation et d’attestation des connaissances et compétences du candidat, par un jury indépendant. Elle nécessite par conséquent la production d’un travail de description des compétences acquises en rapport avec le titre, le diplôme ou le certificat demandé.

Fiche 21-10 : Textes fondateurs de la VAE : de 1934 à 2002 Fiche 21-11 : La VAE concerne tous les individus Fiche 21-12 : Cadre général de la procédure de VAE Fiche 21-13 : Information-conseil en VAE Fiche 21-14 : Recevabilité de la demande de VAE Fiche 21-15 : Accompagnement dans la VAE Fiche 21-16 : Validation dans la procédure de droit commun de VAE Fiche 21-17 : VAE dans l’enseignement supérieur Fiche 21-18 : VAE par ministère certificateur Fiche 21-19 : Prise en charge des frais liés à la VAE Fiche 21-20 : Régulation de la VAE