Chapitre 38 : Accès à la formation des personnes handicapées

La plupart des dispositions en matière d'insertion des personnes handicapées visent à améliorer les droits des personnes handicapées. Il en est ainsi des mesures destinées à favoriser l'accès à la vie professionnelle et à l'égalité de traitement des travailleurs handicapés, notamment en matière d'accès à l'emploi et à la formation professionnelle.

Les voies d'accès à la formation passent par l'orientation et l'insertion professionnelle
Le dispositif d'accueil, d'orientation et d'insertion professionnelle des personnes handicapées est assuré par les Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) qui constituent un guichet unique de proximité. Des aides et mesures incitatives contribuent, par ailleurs, à améliorer le taux d'embauche et d'activité des personnes handicapées. La formation participe également à leur insertion professionnelle : si les personnes handicapées ont accès à l'ensemble des dispositifs de formation, elles bénéficient parfois de modalités aménagées ou d'aides financières spécifiques.

6
% de personnes handicapées doivent être embauchées dans les entreprises d'au moins 20 salariés
Les employeurs de 20 salariés et plus ont une obligation d'employer des personnes handicapées fixée à 6 % de leur effectif. Pour s'en acquitter, ils  disposent de plusieurs modalités libératoires : outre l'embauche de travailleurs handicapés, ils peuvent conclure des accords prévoyant des actions d'insertion et de formation en faveur des bénéficiaires de l'obligation d'emploi ou verser une contribution financière.

Le milieu protégé ou adapté est un accélérateur d'employabilité
Les personnes handicapées disposent par ailleurs de structures dédiées au sein desquelles elles peuvent travailler et se former. Il s'agit des entreprises adaptées (EA) et des établissements et services d'aide par le travail (Esat).

L'accès au CPF des personnes handicapées

Dès 16 ans, toute personne en emploi ou en recherche d’emploi, en situation de handicap ou non, bénéficie du compte personnel formation (CPF).

Sont concernées par le CPF les personnes travaillant :
– en milieu ordinaire de travail,
– dans une entreprise adaptée,
– dans un Esat.

Des conditions  particulières d’alimentation du compte sont prévues pour les travailleurs handicapés. Ces travailleurs peuvent mobiliser leur compte personnel de formation en complément des obligations de formation de leur employeur. Lorsque le montant en euros figurant à leur CPF est insuffisant pour acheter la formation qu’ils ont choisie, les travailleurs handicapés peuvent obtenir des financements complémentaires de l’Agefiph.

Orientation des personnes handicapées

40_509471_2

Accès à la formation des personnes handicapées

40_509472_2

Obligation légale d'emploi des personnes handicapées et modalités libératoires

40_476430_7

Orientation et insertion professionnelles des personnes handicapées

La formation, l’orientation professionnelle et l’emploi des personnes handicapées constituent des obligations nationales. La reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) donne accès à des droits et prestations.
Dans chaque département, un lieu unique d’accueil, la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) et sa commission (CDAPH) constituent le pivot du dispositif d’aide et d’insertion professionnelle des personnes handicapées.
Au vu de son plan personnalisé de compensation, la personne handicapée sera orientée vers une mesure d’insertion professionnelle adaptée à sa situation.

Fiche 38-1 : Obligation nationale d’insertion des personnes handicapées Fiche 38-2 : Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé (RQTH) Fiche 38-3 : Accueil : Maison départementale des personnes handicapées (MDPH) Fiche 38-4 : Prise en charge du handicap : Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH) Fiche 38-5 : Plan personnalisé de compensation du handicap Fiche 38-6 : Orientation vers une structure d’insertion professionnelle Fiche 38-7 : Accompagnement des travailleurs handicapés Fiche 38-8 : Expérimentations : travail à temps partagé et intérim

Obligation légale d'emploi des personnes handicapées

Tout employeur d’au moins 20 salariés a l’obligation d’employer au minimum 6 % de personnes handicapées, soit en embauchant des travailleurs handicapés, soit en accueillant des stagiaires ou intérimaires handicapés. Il peut aussi appliquer un accord professionnel prévoyant des actions en faveur des personnes handicapées ou verser une contribution.

Fiche 38-9 : Obligation d’emploi de 6 % au minimum de personnes handicapées Fiche 38-10 : Modalité libératoire : emploi de travailleurs handicapés Fiche 38-11 : Modalité libératoire : application d’un accord Fiche 38-12 : Modalité libératoire : contribution annuelle (secteur privé) Fiche 38-13 : Contribution au titre de l’obligation d’emploi (secteur public)

Aides à l'embauche de personnes handicapées

Tout employeur qui occupe des travailleurs handicapés peut bénéficier d’aides de fonds spécialisés. Dans le secteur privé, c’est l’Agefiph qui est en charge de financer ces aides ; dans le secteur public, il s’agit du FIPHP. De nombreuses mesures incitatives sont aussi prévues. Ces aides visent toutes à favoriser le recrutement de personnes en situation de handicap, à faciliter leur intégration ou à compenser leur handicap. Des aides spécifiques peuvent en outre être attribuées en cas de reconnaissance de la lourdeur du handicap.

Fiche 38-14 : Reconnaissance de la lourdeur du handicap (RLH) Fiche 38-15 : Aides au contrat d’apprentissage Fiche 38-16 : Aide au contrat de professionnalisation Fiche 38-17 : Aides aux contrats aidés Fiche 38-18 : Aides au Pacte Fiche 38-19 : Autres aides à l’embauche de personnes handicapées

Accessibilité et formation professionnelle des personnes handicapées

La formation professionnelle constitue un outil pertinent pour faciliter l’embauche ou le maintien dans l’emploi de travailleurs handicapés. L’accessibilité aux supports de formation et aux bâtiments leur est essentielle pour que la formation soit la plus efficace possible. Les personnes handicapées bénéficient de l’ensemble des dispositifs de formation dans le respect du principe d’égalité d’accès. Par ailleurs, des mesures de formation spécifiques leur sont destinées pour favoriser leur insertion professionnelle. Les employeurs qui mettent en oeuvre des actions de formation peuvent recevoir des aides de l’Agefiph (pour le secteur privé) ou du FIPHFP (employeurs publics).

Fiche 38-20 : Accès à la formation des personnes handicapées Fiche 38-21 : Formation de droit commun des personnes handicapées Fiche 38-22 : Formations spécifiques des personnes handicapées Fiche 38-23 : Centres de rééducation professionnelle (CRP) Fiche 38-24 : Contrat de rééducation professionnelle Fiche 38-25 : Aides à la formation de l’Agefiph Fiche 38-26 : Aides à la formation du FIPHFP

Emploi des personnes handicapées dans les structures dédiées

L’insertion et l’emploi des personnes en situation de handicap peut se faire au sein des entreprises adaptées pour lesquelles le cadre de leur intervention est renforcé. Des expérimentations pour le développement de l’accès à l’emploi des personnes handicapées sont mise en oeuvre au sein de ces entreprises adaptées : les emplois « Tremplin » et la possibilité de création d’entreprises adaptées de travail temporaire. Par ailleurs, des établissements ou services d’aide par le travail (Esat) permettent l’accès à l’emploi protégé des personnes en situation de handicap en fonction de leurs possibilités.

Fiche 38-27 : Emploi dans les entreprises adaptées Fiche 38-28 : Expérimentations dans les EA : emploi tremplin et travail temporaire Fiche 38-29 : Emploi dans les établissements et services d’aide par le travail (Esat)